Le Parc National de Nouabalé Ndoki

 

Le Parc National de Nouabalé-Ndoki, situé dans le Nord-Ouest du bassin du Congo est le premier site de la République du Congo à être intégrer à la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Il s’insère dans un espace transfrontalier plus vaste appelé Trinational de la Sangha entre les frontières de la République Centrafricaine, du Cameroun et de la République du Congo.

« On y trouve l’ensemble du spectre des écosystèmes de forêts tropicales humides. Les riches faune et flore comprennent notamment des crocodiles du Nil et des poissons-tigres Goliath, grands prédateurs. Les clairières offrent des espèces herbacées et la Sangha abrite des populations considérables d’éléphants de forêt, ainsi que des gorilles des plaines de l’ouest (en danger critique d’extinction) et des chimpanzés (en danger). L’environnement du site a permis la poursuite des processus écologiques et évolutionnaires sur une large échelle, ainsi que le maintien d’une grande biodiversité, comprenant de nombreuses espèces en danger. » (http://whc.unesco.org/fr/list/1380/)

Le Parc National de Nouabalé-Ndoki fut inscrit par le gouvernement congolais sur la liste indicative du Congo en Juin 2008.
Il fut inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO lors de 36ème session du Comité (Saint Saint-Pétersbourg – 24juin au 6 juillet 2012)

Il est un parfait exemple de collaboration transfrontalière pour la sauvegarde d’un patrimoine commun.

En savoir plus sur le site du Trinational de la Sangha